1. PRÉSENTATION DE L'ASSOCIATION

Face au stress et à la frénésie de nos vies d'humains, les tortues semblent mener une existence bien paisible. Et pourtant… Entre les tortues et les hommes, la relation n'est pas toujours simple et ce sont souvent ces petits animaux qui en font les frais.

Retournons dans les années septante et huitante: la mode des tortues de Floride bat son plein et de nombreuses personnes craquent pour ces petites bêtes, pas plus grandes qu'une pièce de deux francs à la naissance. Les années passent, et les tortues grandissent pour atteindre environ 30 cm. Leur espérance de vie est de 50 ans et elles nécessitent des installations assez coûteuses pour les protéger du froid hivernal.

De nombreux propriétaires s'en lassent. Pour éviter d'euthanasier leur tortue et pensant lui laisser une chance, ils la relâchent dans la nature. Mais ces tortues exotiques perturbent les écosystèmes. Voraces, elles peuvent anéantir les espèces rares telles que les tritons, grenouilles et certaines plantes à tiges présentes dans la mare où elles ont élu domicile.

Touchés par le sort de ces animaux et désireux de préserver les milieux humides mis en péril, trois hommes fondent l'association Protection et Récupération des Tortues (PRT) en 1994. Ce sont Jean Garzoni, un herpétologue qui a fondé le Vivarium de Lausanne; Olivier Lasserre, un biologiste; et Jean-Marc Ducotterd, le président de la section romande de la communauté d’intérêts pour la tortue en Suisse (CITS).

L'association Protection et Récupération des Tortues (PRT), active depuis plus de 26 ans, a pour mission première de recueillir les tortues dont les propriétaires se sont lassés. Ces animaux sont souvent relâchés dans la nature si aucune autre solution n'est offerte. PRT donne une deuxième chance à ces tortues et évite qu'elles ne perturbent les écosystèmes où elles auraient été « libérées ». L’association est reconnue d’utilité publique depuis 2013. C’est l’unique centre de cette importance en Suisse. Le centre Emys de Chavornay accueille aujourd’hui environ 2'600 tortues. Les tortues ont une espérance de vie qui va de 50 à 130 ans, voire plus. Le Centre Emys a une capacité d'hébergement d'environ 5'000 tortues. En plus de permettre à PRT de poursuivre pleinement sa mission de protection et de récupération des tortues, le centre a une forte orientation pédagogique pour sensibiliser les visiteurs (dont beaucoup d’écoliers et d’étudiants) aux caractéristiques et besoins des tortues. Il constitue également une interface essentielle pour la préservation de la seule tortue indigène en Suisse : la cistude.

L'association est solide, fait preuve d'une bonne santé financière et propose un projet exemplaire en termes de développement durable. En été 2018, les tortues ont déménagé dans leur nouvelle maison. Certaines réalisations demandent encore un financement pour être réalisées.

Avec chaque tortue récupérée et soignée, avec chaque cistude relâchée dans la nature, avec chaque enfant sensibilisé aux animaux, l'association PRT remplit son action d'utilité publique. Votre soutien lui donne les moyens de poursuivre cette action pendant les années à venir.

 

 

Bâtiment du centre

Entrée de l'ancien centre centre

 

 

Aquaterrariums pour tortues aquatiques dans l'ancien centre

 

3. Aspect éducation

Le samedi matin, deux bénévoles sont présents entre 09h30 et 12h00. Nous organisons des visites, pour sensibiliser les enfants et autres associations, aux problèmes liés à la conservation des tortues.

4. Financements

Nous recevons aucune aide financière des cantons ou de la confédération. Nous couvrons notre budget annuel de fr. 170'000.- CHF, avec les cotisations des passés 1000 membres, les dons et la vente de gadgets, les entrées, les taxes d'abandons. Ainsi depuis 2000, notre Centre arrive a s'autofinancer.

Horaires

Le centre est ouvert tous les samedis matins de 9h30 à 12h00

Important

Placement de tortues possible uniquement sur le territoire suisse, toute demande de l'étranger sera refusée

Bénévoles